Afficher tous nos articles

Volaille - Sécurité alimentaire

Grippe aviaire – Prévenir l’infection

Depuis le début du mois de novembre, des oiseaux sauvages aquatiques morts porteurs du virus de la grippe aviaire de sous-type H5n8 ont été retrouvés sur les bords du lac de Constance jusqu’au Lac Léman. 

Face à ce constat et à partir du 16 novembre 2016, l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) a décidé de renforcer ses mesures contre la grippe aviaire en étendant sa zone de contrôle sur la totalité du territoire suisse. 

Prévenir la propagation de la grippe aviaire en quatre points:

1) Comment se transmet la grippe aviaire? 

La maladie se propage essentiellement d’oiseau à oiseau, mais peut aussi se transmettre par l’intermédiaire de véhicules, matériels ou personnes ayant été en contact direct ou indirect avec des bêtes infectées. Selon les connaissances actuelles, le virus H5n8 n’est pas transmissible à l’homme.

2) Première mesure: le confinement

L’indication primordiale à respecter est d’empêcher tout contact entre oiseaux sauvages et volailles domestiques. L’alimentation et l’abreuvage des volailles domestiques doivent être effectués dans un poulailler fermé, inaccessible aux oiseaux situés à l’extérieur. Si ces restrictions ne peuvent être appliquées, les animaux doivent être placés dans des locaux fermés ou des poulaillers munis d’un toit imperméable et de parois latérales fermées. L’accès aux parcours herbeux est banni. L’accès au jardin d’hiver n’est pas restreint mais déconseillé compte tenu des conditions climatiques.

3) Limiter l’accès au poulailler au strict minimum

Limiter l’entrée dans les poulaillers uniquement aux intervenants devant impérativement opérer dans les bâtiments. Obliger chaque visiteur à revêtir des habits de protection (bottes ou sur-bottes, charlotte, blouse) et à se désinfecter les mains avant et après toute intervention.  Interdire l’accès aux salles de service et autres annexes aux chauffeurs de camions d’abattoir et d’aliments. 

4) En cas de suspicion: consigner et alerter

Consigner les animaux présentant des anomalies et des symptômes spéciaux. Tout symptôme ou mortalité suspects doivent être signalés à un vétérinaire. 

 

Les collaborateurs et collaboratrices de Provimi Kliba ont été sensibilisés aux risques de propagation du virus dans les exploitations avicoles. Ils respectent des instructions strictes en matière de de protection sanitaire et sont constamment encouragés à les dépasser. Ces instructions s’étendent à nos chauffeurs qui ont l’interdiction formelle de pénétrer dans les élevages de volaille. Ils disposent d'équipements de protection appropriés ainsi que de pulvérisateurs pour désinfecter les roues et les tuyaux de remplissage de leur véhicule.

La sécurité est l’une des valeurs fondamentales de Provimi Kliba. Nous nous devons de montrer l’exemple et garantir à nos clients un service où les risques sont réduits à leur maximum.



Lieux de découverte d’oiseaux sauvages positifs à la grippe aviaire au 1er décembre 2016. 
Premier cas: 04.11.16, Lac de Constance 

 
Recensement des cas de grippe aviaire en Europe au 2 décembre 2016


Plus de détails sur le site de l’OSAV


Autres articles

> Une visite au cœur de la recherche en aviculture avec Cargill

> Devenir aviculteur? C'est le moment de se lancer!




Mots-clefs: Volaille, Grippe aviaire, Service, Conseil technique

Afficher tous nos articles

Ajouter un commentaire

CAPTCHA Image Reload Image

Rechercher
Articles les plus lus
Catégories
Tags