Stress thermique ?

Description et conséquences

Les vaches laitières évoluent confortablement dans un environnement se situant entre 5 et 20°C. Au-delà, elles sont soumises à ce que l’on appelle un « stress thermique » ou « stress de chaleur »

En état de stress thermique, la vache doit mobiliser une partie de son énergie pour évacuer son trop-plein de chaleur : elle perd de l’appétit, elle rumine moins, elle se met à haleter et à baver.

 Les conséquences du stress thermique sont les suivantes :

  • Baisse de la production laitière
  • Augmentation des cellules somatiques
  • Cas de mammites
  • Risques d’acidose ruminale
  • Problèmes de reproduction.

Quels risques pour mon exploitation ?

En Suisse, où le taux d’humidité de l’air est très haut, le stress thermique touche les vaches laitières dès que le thermomètre atteint les 20-22°C. Rien que dans ces conditions, elles peuvent perdre chacune plus d’un litre de lait en 4 heures. Ce chiffre tend à tripler lors d’expositions plus longues à la chaleur, comme par exemple au plus fort de l’été, lorsque le thermomètre flirte avec les 30°C.

Pour savoir à quel degré votre troupeau est touché par le stress thermique, vous pouvez simplement faire appel à l’un de nos spécialistes qui, à l’aide d’outils de mesures spécifiques, pourra évaluer les risques de votre exploitation. Il vous guidera vers les différents moyens simples et efficaces de soulager vos vaches de la chaleur,  que ce soit par l’alimentation ou de simples réajustements d’ambiance.

N’hésitez pas à faire appel à nos spécialistes pour l’analyse gratuite de votre exploitation !


Plus sur le stress thermique :
> Le changement climatique influence le bien-être des vaches laitières (article Agroscope)
> Fresco: vos vaches comme rafraîchies de l'intérieur!
> Contrer le stress thermique

 

Articles les plus lus
Rechercher conseiller

Canton

Secteurs

Rechercher revendeur

NPA Km.